Journées d’études Les enseignants et le plurilinguisme – Le Mans, 6-7 Février 2009

Les enseignants et le plurilinguisme – représentations, pratiques, formation

6-7 Février 2009 – Université du Maine, Le Mans


Ces journées d’études sont organisées par l’Association EDiLiC et le groupe CAL « Contextes et Apprentissages linguistiques », LIUM, Université du Maine. Elles visent à contribuer à la définition de contenus pour une prise en compte effective de la dimension plurilingue dans la formation des enseignants. Elles s’adressent tant aux formateurs de « langues » (qu’elles soient dites étrangères, anciennes ou régionales) qu’aux formateurs de français (langue de l’école, langue de scolarisation ou « seconde ») et ont pour objectif d’offrir aux participants un lieu d’information mutuelle et de réflexion collective qui les aidera à progresser dans la conception d’unités d’enseignement concrètes.

 

 

Présentation

Qu’on y réfère en termes de didactique(s) du plurilinguisme ou d’approches plurielles des langues et des cultures, les propositions didactiques visant à tirer profit des connaissances et aptitudes préalables de l’apprenant en matière de langue(s), quelle(s) qu’elle(s) soi(en)t, lors de tout apprentissage linguistique représentent aujourd’hui, du moins en Europe, une orientation dominante pour la recherche et l’innovation. Cette orientation est le fruit d’évolutions qui, au fil des recherches des dernières décennies, ont marqué les représentations de l’usage et de l’acquisition / de l’apprentissage des langues dans diverses disciplines relevant des sciences du langage. Son émergence a été favorisée d’une part par des mutations économiques et sociales de portée mondiale et d’autre part par un contexte politique particulier à un continent qui recherche – officiellement du moins – son unité dans la diversité.

Ce qui vaut pour la recherche et l’innovation n’est pas vrai – et il s’en faut souvent de beaucoup – de la plupart des programmes d’enseignement et de la pratique de la grande majorité des enseignants. Et ce, tant pour la/les langue(s) de l’école que pour les langues dites étrangères ou régionales, ou les langues d’origine d’élèves migrants.

Il s’agit donc aujourd’hui d’induire les changements nécessaires pour que la didactique en acte tire profit des principes élaborés par la recherche et mis à l’épreuve dans l’innovation.

Quelles que soient les conditions, à plus d’un titre déplorables, dans lesquelles les formateurs sont aujourd’hui conduits en France à réfléchir à la « mastérisation » de la formation des enseignants, cette entreprise constitue une occasion importante d’introduire dans les cursus des contenus visant à ce que l’école soit plus ouverte aux plurilinguismes existants et inscrive son action dans un sens conforme aux synergies prônées par la/les didactique(s) du plurilinguisme et les approches plurielles.

Certaines initiatives en ce sens ont déjà été prises, bénéficiant parfois d’une coordination au niveau national. Des échanges se sont mis en place qui permettent déjà de tracer les contours d’objectifs et de contenus sur lesquels la conception de modules de formation peut s’appuyer. Les journées d’études – et leur préparation - donneront lieu à d’autres échanges du même ordre.

A l’expérience collective d’innovation et de recherche des participants français viendra s’ajouter celle de collègues venus de Catalogne (Barcelone), du Canada (Montreal) et de Suisse (romande).

Les participants français pourront intervenir dans le cadre de discussions sous forme de table ronde, échanges en plénière ou en groupes de travail (à déterminer en fonction du nombre de participants). Au cours de ces discussions, des interventions (10 mn) seront confiées à des collègues ayant soit effectué des recherches soit conduit des innovations sur le thème précis de la discussion. C’est aussi dans ce cadre que l’équipe « Plurilinguisme et école » du groupe CAL de l’Université du Maine présentera ses recherches et son expérience.

Les collègues étrangers disposeront chacun d’une plage d’intervention spécifique de 30 mn (+ 15 mn de discussion) permettant d’exposer les particularités de leur contexte.

 

Dans l’économie des interventions individuelles des collègues étrangers comme dans celle des séances de discussion, on cherchera à progresser d’une analyse des représentations, attitudes (voire des pratiques) « préalables » des futur-e-s enseignant-e-s et des enseignant-e-s en exercice à une définition plus affûtée des objectifs, contenus et méthodologie de la formation.

Les discussions pourront porter sur la formation des enseignants du primaire et du secondaire (éventuellement, avec répartition en groupes de travail momentanément distincts). Un accent sera cependant mis, dans les interventions des collègues étrangers, sur l’école primaire.

 

Déroulement :

(Quelques modifications pourront encore être apportées, en particulier en fonction du nombre de participants)


Vendredi 6 février (9h30 – 12h30)

  • Présentation des journées (Michel Candelier).
  • Les enseignants et le plurilinguisme… :
  •  
    • … au Québec : Françoise Armand (Université de Montreal)
    • … en Catalogne : Dolors Masats (Université Autonoma, Barcelone – en anglais)
  • Parlons un peu d’autre chose, mais en lien quand-même avec notre questionnement… :
    • Dimitri Germanos (Université Aristote, Thessalonique, Département de l’Education) : Le rôle de l' espace dans la classe pluriculturelle et plurilingue.


Vendredi 6 février (14h – 18 h)

  • Le point sur les initiatives prises dans le cadre des masters en cours de préparation
  • (Futurs) enseignants et (didactiques du) plurilinguisme – représentations, attitudes et pratiques
    • Table ronde en plénière (présentations d’une dizaine de minutes reposant sur la recherche et/ou l’expérience de la formation à ‘innovation)
    • Premiers échanges en plénière ou en groupes

 

 

Samedi 7 février (9h – 12h) :

  • Les enseignants et le plurilinguisme… :
  •  
    • … en Suisse romande : (sous réserve de confirmation) Claudine Balsiger (HEP Vaud)
  •  (Futurs) enseignants et (didactiques du) plurilinguisme – représentations, attitudes et pratiques (suite)
    • Suite des échanges en plénière ou en groupes
  • Objectifs, contenus et démarches de formation
    • Table ronde en plénière (description de dispositifs existants ou expérimentés antérieurement - présentations d’une dizaine de minutes – 15mn pour J.-F. de Pietro à propos d’une formation au Val d’Aoste)

Samedi 7 février (13h30 – 17h)

  • Objectifs, contenus et démarches de formation (suite)
    • Échanges en plénière ou en groupes
  • Bilan des deux journées et organisation de la poursuite du travail collectif.

 

Participation

Les journées d’études sont ouvertes à toute personne actuellement impliquée dans la formation des enseignants généralistes du primaire ou d’enseignants de toute langue (y compris le français et les langues anciennes !).

L’organisation étant réduite à un minimum, nous ne demandons pas de frais d’inscription. Cependant, les personnes désirant participer à ces journées doivent impérativement s’inscrire auprès de Virginie Clavreul (virginie.clavreul@libertysurf.fr) avant le 18 janvier en retournant le petit formulaire ci-dessous. Ces personnes (et uniquement elles !) recevront alors les indications concernant l’organisation matérielle (lieux, chambres d’hôtel, repas, programme définitif détaillé).

Une subvention de la Délégation Générale à la Langue Française et aux Langues de France a été obtenue pour cette action. Son montant suffit à couvrir les frais de ceux des collègues étrangers invités qui ne sont pas pris en charge d’une autre manière. Mais il ne permet pas de couvrir les frais des collègues français, qui doivent donc toutes et tous assurer leur prise en charge financière.

Pour mieux organiser les tables rondes, nous demandons aux personnes désirant intervenir dans le cadre des « présentations de 10 mn maximum » (cf. ci-dessus) de le signaler à M. Candelier (mcandelier@wanadoo.fr) en précisant la séance ((Futurs) enseignants et (didactiques du) plurilinguisme – représentations, attitudes et pratiques ou Objectifs, contenus et démarches de formation) et en joignant un bref résumé de 5 à 10 lignes.

Si vous désirez communiquer aux autres participants des documents préparatoires à la discussion, vous pouvez les transmettre par mél à Livia Goletto (livia.goletto@gmail.com) avant le 25 janvier. Elle se chargera de les transmettre à l’ensemble des inscrits.

(Comme vous le voyez, nous avons cherché à nous répartir le travail. Aidez-nous en respectant bien les consignes concernant vos envois.)

 

Inscription

Nom :          

Prénom :      

Fonction :    

Établissement :   

                           

Adresse personnelle :   

                                     

Téléphone :  

Courriel :     

Je désire m’inscrire aux journées d’études organisées par le groupe CAL et l’association EDiLiC au Mans les 6 et 7 février.

Je désire / Je ne désire pas (effacer la mention inutile) que les organisateurs effectuent pour moi une pré-réservation à l’hôtel Première classe Centre ville (10mn en tram de la fac et de la gare - 41 € la nuit + 5€ pour le petit déjeuner) pour les nuits des 5, 6 et 7 février (effacer les nuits éventuellement inutiles). Je confirmerai aussitôt ma réservation directement auprès de l’hôtel, dès réception de l’avis de pré-réservation que m’enverront les organisateurs.

 

 

Vous devez être connecté pour poster un commentaire

Un problème sur le site ?